FIV Tunisie : Prix fécondation in vitro pas cher

FIV Tunisie : Fécondation in vitro à prix pas cher

Fécondation in vitro (FIV) : Qu’est-ce que c’est ?

La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée (PMA). Elle consiste à effectuer une fécondation à l’extérieur du corps de la femme. La rencontre de l’ovule (ovocyte) et du spermatozoïde se pratique en laboratoire dans un milieu favorable à leur survie pour réaliser une fécondation.

Prix FIV Tunisie Pas cher

Le prix d’une intervention FIV en Tunisie est de 2000 euro.

FIV en Tunisie : Pourquoi ?

La FIV en Tunisie est effectuée soit d’emblée ou suite à l’échec des autres solutions thérapeutiques comme l’induction de l’ovulation, l’insémination intra-utérine ou la chirurgie gynécologique.

Les principales indications de la fécondation in vitro sont :
– L’infertilité tubaire

-Les troubles de l’ovulation

– L’endométriose

– Les infertilités masculines,

Il faut savoir que l’âge de la femme intervient et constitue un facteur important dans la rapidité du passage à la fécondation in vitro (FIV).

– Si la patiente est jeune (moins de 35 ans), on propose jusqu’à 6 inséminations intra-utérines (IIU) avant de proposer la fécondation in vitro.
– Pour les femmes de plus de 35 ans, on propose un maximum de 3 inséminations (IIU) avant de passer à la FIV

FIV Tunisie : Les différentes étapes

Le programme de traitement en fécondation in vitro exige de nombreux rendez-vous qui préparent le couple à cette technique. Le couple doit connaitre parfaitement les différentes étapes et leur degré de complexité comme l’injection de médicaments hormonaux, les risques et les effets secondaires, de même que les temps d’attente requis.

1. Stimulation des ovaires

La première étape consiste à administrer à la candidate à la FIV un traitement hormonal pour augmenter le nombre de follicules produits par les ovaires et contrôler le moment de l’ovulation à la perfection. La femme doit d’abord prendre un médicament hormonal, afin de mettre les ovaires au repos. Puis, la femme subira une autre injection hormonale destinée à stimuler les follicules pour les mener à maturation et leur permettre de produire plusieurs ovocytes. Lorsque les follicules sont assez gros et que les niveaux d’hormones sont conformes, l’ovulation est déclenchée par une injection d’hormone hCG. L’échographie pelvienne par ultrasons et des prises de sang sont effectuées de manière régulière pour tester la croissance des follicules et plus il y a de follicules, plus il y a d’ovules…

2.Prélèvement des ovocytes mûrs

Après 32 à 36 heures de stimulation hormonale, les ovocytes mûrs seront prélevés avec un petit tube et une aiguille introduite dans le vagin. Cette intervention est réalisée sous anesthésie locale ou générale avec un contrôle échographique et risque d’être douloureuse. Les ovocytes sont ensuite sélectionnés en laboratoire. Le sperme est prélevé quelques heures auparavant et les spermatozoïdes sont séparés du liquide séminal et conservés à 37°C.

3. Fertilisation

Quelques heures après être récoltés, les spermatozoïdes et les ovocytes sont mis en rapport dans un liquide de culture pendant plusieurs heures à la température du corps. Les spermatozoïdes mobiles viennent de manière spontanée, sans aucune aide extérieure, au contact de l’ovocyte. Mais un seul spermatozoïde fécondera celui-ci. En général, 50% des ovocytes sont fécondés et commencent à se multiplier. En 24 heures, les zygotes deviennent des embryons de 2 à 4 cellules.

4.Transfert embryonnaire

2 à 5 jours après la fertilisation, un ou deux embryons seront transférés dans l’utérus de la femme. Ce transfert embryonnaire est simple et indolore, et réalisé grâce à un cathéter fin et souple introduit par voie vaginale dans l’utérus. L’embryon y est déposé à l’intérieur et s’y développe jusqu’à son implantation. Après cette étape cruciale, la femme peut généralement reprendre ses activités normales. Certains effets secondaires sont parfois ressentis, comme un engorgement et une sensibilité des seins, un gonflement abdominal, une constipation ou des crampes. Un ou plusieurs embryons peuvent être conservés grâce à la congélation pour des essais ultérieurs. Un cycle de fécondation in vitro dure environ deux semaines. La plupart du temps, plusieurs cycles de traitements sont nécessaires avant que la grossesse ne puisse réussir.

Fécondation in vitro en Tunisie :  Résultats

Pour toutes les indications et les âges, le pourcentage de chance d’obtenir une grossesse est d’environ 25%. Les patientes plus jeunes en plus des indications favorables donnent les meilleurs résultats.

Fécondation in-vitro : suites opératoires

Trois à cinq jours après la fécondation des ovules, les embryons de meilleure qualité avec un stade de développement approprié sont sélectionnés pour subir un transfert dans l’utérus de la patiente. L’implantation d’embryons multiples est destinée à augmenter les chances de réussite. Il est tout à fait possible de quitter la clinique et voyager une heure après le transfert de l’embryon. Un test de grossesse doit être effectué au bout de 14 jours pour savoir si vous êtes enceinte.

Les avantages de la FIV

La FIV aide de nombreux patients qui ne peuvent pas concevoir de manière naturelle. L’avantage de la FIV serait donc de :

-Réussir une grossesse et avoir un bébé en bonne santé.

-Une opportunité d’avoir un enfant utilisant ses propres ovules.

-La chance d’avoir une grossesse multiple

FIV : Les risques

Les naissances multiples: la FIV augmente le risque de naissances multiples dans le cas où plusieurs embryons sont transférés dans l’utérus.

Une grossesse avec plusieurs fœtus comprend un risque plus élevé d’accouchement précoce et de faible poids à la naissance par rapport à une grossesse avec un seul fœtus.

L’accouchement prématuré et un poids plus faible à la naissance : les recherches suggèrent que la FIV augmente légèrement le risque que le bébé naisse prématurément ou ait un poids insuffisant à la naissance.

Le syndrome d’hyperstimulation ovarienne : l’utilisation de remèdes de fertilité par injection, pour provoquer l’ovulation peut entraîner un syndrome d’hyperstimulation ovarienne, avec des ovaires enflés et douloureux. Ces symptômes durent généralement une semaine et engendrent une légère douleur abdominale, des ballonnements, des nausées, des vomissements et la diarrhée.